Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions


Travail du velours

Que ce soit pour un vêtement chic, le recouvrement d'une chaise ou d'un fauteuil, la création de tentures somptueuses ou d'un toutou tout doux, le velours ne se travaille pas comme les autres tissus.

Tout comme la fourrure (naturelle ou synthétique), le velours a un sens bien défini et toutes les pièces d'un patron doivent nécessairement suivre ce sens. Ne vous en faites pas pour le nombre ou la grandeur des chutes, ces pièces serviront ailleurs, que ce soit pour des embrases de rideau, recouvrir un cadre, faire un col perlé ou donner un chic dépareillé à un vêtement de poupée.

image
Les lignes droites marquent le milieu du dos, le bord des devants et des parementures doivent suivre une côte du velours.

Reportez les contours du patron sur l'envers du tissu avec une roulette à pointes passée sur l'envers d'un papier calque contrastant de couturière (blanc ou jaune pour les velours foncés, marine ou noir pour les pâles, le rouge et le vert donnant rarement de bons résultats). Faites un essai sur une chute de tissu pour vérifier que la roulette n'abîme pas l'endroit. Une roulette à cuir aux pointes très fines est souvent préférable à certaines roulettes de couture aux dents trop épaisses, qui écrasent les poils de l'endroit.

image
Pour marquer les contours par des fils passés, employez un fil fin en soie qui n'abîme pas les poils du velours. Utilisez ce même fil pour bâtir à petits points, car le velours glisse facilement. Pour mieux tenir le tissu en place, avant de bâtir, posez sur la ligne de bâti de très fines épingles d'acier, perpendiculairement au tracé de la couture. Ne laissez pas les épingles longtemps dans le tissu pour éviter qu'elles ne marquent. Si vous constatez, une fois le vêtement fini, que les épingles ont laissé leur empreinte, suspendez le vêtement dans l'air humide d'une salle de bain, ou à la fenêtre par temps humide.

Coupez avec des ciseaux bien aiguisés, en appuyant la pointe du bas sur la table puis en ouvrant grand les ciseaux à chaque fois pour faire de longues entailles bien droites plutôt que de toutes petites entailles avec les ciseaux a demi refermés, qui risquent de faire des encoches.

Si vous souffrez d'allergies, les fins poils du velours fraîchement coupé peuvent vous causer quelques ennuis mineurs. Ne vous tenez pas dans un courant d'air et, dès que la coupe est terminée, secouez le morceau un grand coup puis passez l'aspirateur avant de continuer. Le velours n'est pas allergène en soi, et à moins de tailler le velours avec un stylet (comme pour la fourrure à poils longs, il est impossible de ne pas couper des poils en taillant les pièces.

Coutures

Si le tissu glisse mal sous le pied de biche, posez en dessous un papier de soie recouvrant toute la couture. Vous le déchirerez après coup.

Pour piquer le velours, réduisez la pression du pied presseur à moins que le réglage de la machine ne soit automatique. Pour vérifier su vous avez la bonne pression, bâtissez et piquez deux chutes de velours l'une contre l'autre. Si la couture dévie, réduisez la pression. Recommencez jusqu'à ce que vous obteniez une belle couture droite. Utilisez un fil de soie comme pour le bâti, ou un simili soie.

Si vous désirez coudre à la main, essayez sur une chute de velours. Si les points sont trop petits, ils traverseront mal les deux épaisseurs. Piquez l'aiguille perpendiculairement au tissu, comme pour exécuter un point de tapisserie.

Entoilage

A moins que ce soit du velours de coton très mince, le velours a rarement besoin d'être entoilé, surtout si la doublure est montée séparée, fixée seulement à l'encolure et aux emmanchures.

Fermeture à glissière

Choisissez une fermeture à glissière pour robe, avec bande de coton, pour éviter que la fermeture ne gondole.

Finition

Surfilez à la main les coutures car le surfil à la machine risque de resserrer le bord de la couture, de la faire rouler et de marquer sur l'endroit.

Repassage

Le repassage des coutures demande un soin particulier; les poils du tissu ne doivent en aucun temps être écrasés. L'humidité de la pattemouille, indispensable pour chaque repassage du velours, ne doit pénétrer que dans le fond du tissu, sans humecter les poils.

image
Si vous comptez travailler beaucoup de velours, l'achat d'une presse à velours peut être envisagé. Elle est métallique, à fils très fins disposés en brosse. Posez l'endroit du velours sur la planche métallique (les fils empêchant les poils du velours de s'écraser) et repassez en posant le fer sur la pattemouille sans la faire glisser mais en effectuant des applications successives.

image
à défaut de presse à velours, une astuce consiste à repasser le velours sur les poils d'une brosse à habit, l'endroit du tissu sur la brosse et la pattemouille sur l'envers du tissu.

image
Les coutures plus longues peuvent être repassées avec le fer posé en dessous du tissu: épinglez solidement une extrémité de la couture sur la planche et de la main gauche, tirez sur l'autre extrémité et repassez avec un fer à repasser glissé sur l'envers du tissu. à défaut de fer à la vapeur, enveloppez le fer dans une pattemouille humide, le temps de repasser la couture. N'oubliez pas la pattemouille sur le fer.


Repassage du velours sur les deux faces

Les bords de l'ouverture du devant avec sa parementure, les cols doublés, les ourlets sont les parties les plus délicates à repasser car elles présentent les poils du velours sur les deux faces: On risque d'écraser ceux de l'endroit ou ceux de l'envers. Pour repasser ces parties plus fragiles, employez une pattemouille en velours et posez-la poil contre poil. Si vous faites votre pattemouille vous-même, assurez-vous d'abord que les chutes de velours dont vous vous servirez sont grand teint en mouillant une pièce de ce tissu puis en le tordant dans un linge très blanc passé dans la vapeur d'un fer. Ainsi, vous êtes assuré qu'il ne déteindra pas sur votre vêtement quelque soit la température du fer.

Notes

Si, malgré toutes les précautions, le velours venait à marquer (erreur dans le repassage, faufil ou épingles qui laissent des trous sur l'endroit, etc.) brossez-le pendant qu'il est chaud. Le vêtement terminé, repassez-le comme suit: Suspendez le vêtement sur un cintre ou, si possible, sur un mannequin, puis humectez-le en posant dessus une pattemouille et passez la chaleur d'un fer à vapeur (sans appuyer). Enfin brossez dans le sens des poils et laissez refroidir sans y toucher.




Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics