Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Halloween


Une ronde de fantômes

Fournitures (pour 6 fantômes)

  • 6 tourillons de bois (longueur à votre choix)
  • 1 drap tout blanc ou plus si vos fantômes sont grands.
  • 6 sacs de poubelle blancs (ou autres sacs sans inscription, taille poubelle de cuisine)
  • Papier journal
  • Papier-cache
  • 6 feuilles de papier blancs
  • Ficelle
  • Marqueur feutre noir permanent
image
Ces petits fantômes sont transparents, donc ils tireront avantage d'une source de lumière, comme un lampadaire. Un fantôme fait peur, alors imaginez six?

Vous pouvez faire une gentille ronde autour d'un arbre ou encore un cercle hallucinant d'ombres blanches prêtes à jeter un sort.

Il n'en tient qu'à vous de décider d'un visage souriant ou grimaçant.



Technique

  1. Coupez les tourillons à la taille des fantômes, plus 15 cm (pour fixer en terre). Ils peuvent être de n'importe quelle taille, celle d'un bambin (ceux-là font gentils) ou plus grand qu'un humain (ceux-là font peur). Remarquez que plus ils seront grands et plus voux devrez utiliser de sacs de plastique. Ceux de l'illustration mesurent 1 mètre 20 (4 pieds).
  2. Prenez un sac de plastique blanc et remplissez-le de feuilles mortes ou de papier journal froissé.
  3. Entrez un tourillon à l'intérieur et fermez l'ouverture du sac avec du papier-cache (cela fera le cou).
  4. Répétez pour tous les fantômes.
  5. Placez le centre du drap sur le sac rempli et attachez au niveau du cou. Pour de grands fantômes, un drap complet pourrait être nécessaire; pour les plus petits, voici comment prendre les mesures: La hauteur désirée du fantôme sera définie par la diagonale d'un carré de drap, plus un dizième de cette longeur. Donc si vous voulez un fantôme de 75 cm il vous faudra un carré de tissu d'un mètre 58. L'ajout d'un dizième de la longueur vient du fait que le drap rapetissera à l'attache du cou et que les pointes seront coupées.
  6. Une fois le drap coupé, attaché au cou solidement avec une ficelle (blanche de préférence), arrondissez le bas pour éliminer les pointes du drap.
  7. Utilisez un marqueur feutre blanc pour dessiner le visage. Il peut être intéressant de dessiner à l'avance le visage sur du papier et de les transférer une fois la bonne expression acquise.
  8. Amenez les fantômes près d'un arbre ou d'un réverbère.
  9. Placez les fantômes à environ 30 à 60 cm (un à 2 pieds) entre eux.
  10. Poussez le tourillon de bois en terre sur une longueur de 15 cm (l'excédent du début) jusqu'à ce que le tissu touche le sol, dans un angle très faible, les fantômes un peu penchés vers l'arrière.
  11. Nouez les bouts des draps ensemble pour que les fantômes se tiennent la main.


Notes:

  • Si vous ne voulez qu'un fantôme, attachez les "bras" entre deux arbres.
  • Dans les régions où le sol gèle tôt ou le terrain est trop argileux et compact, vous pouvez remplacer les tourillons de bois par des tiges de métal. Celles utilisées dans la fabrication de béton armé entrent dans n'importe quel terrain, même la glaise, sans plier. Naturellement, ce travail sera accompli par un adulte, car il faut une masse pour entrer ces tiges dans le sol (la surface d'un marteau étant petite, le travail est toujours possible, mais plus ardu).
  • à défaut d'arbre ou de lampadaire, vous pouvez faire un cercle autour de quelques pierres tombales grandeur nature en styromousse (bien ancrées à l'aide de pics de tente de camping).
  • Les draps usés sont préférables aux draps neufs, en autant qu'ils soient encore blancs, car plus ils sont vieux, plus ils seront transparents, et plus les fantômes auront l'air de créatures fantastiques.
  • La lumière devrait venir du dessus, pour éviter que le tourillon de bois ne paraîsse trop. Évitez les éclairages de fortune, comme les lampes de travail sur rallonge. Ils peuvent causer des incendies.





    Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

    Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
    Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.