Le Diable Volant

Les Archives de la flibuste

Nomination d'un adjoint au gouverneur de la colonie de Saint-Domingue (1679)

En 1679, la colonie de l'île de la Tortue et de la côte de Saint-Domingue, est maintenant assez importante pour que le roi Louis XIV y nomme un officier pour assister le gouverneur en titre, le sieur de Pouancey. Cette sorte de gouverneur adjoint portait le titre de «lieutenant de roi» et venait, par son rang, juste après le gouverneur, qu'il pouvait remplacer par intérim en cas d'absence, d'incapacité ou de mort. La personne choisie par le roi pour occuper ce poste est le cadet d'une famille de Normandie et un ancien mousquetaire. Jacques de Pardieu, sieur de Franquesney, était aussi établi aux Antilles depuis plus d'une dizaine d'années. Il vécut d'abord à la Martinique où il possédait des terres. Il avait aussi commandé les flibustiers de Saint-Domingue, moins d'un an avant sa nomination, lors d'une expédition contre Santiago de Cuba, qui échoua cependant. En 1685, Saint-Domingue aura un deuxième lieutenant de roi, et dès l'année suivante, un troisième, en la personne du sieur de Grammont (voir le document 861001r pour la commission de celui-ci).

Le Diable Volant.

document 790420r

description : copie de la commission de lieutenant de roi à la côte Saint-Domingue pour Jacques de Pardieu, sieur de Franquesnay, Saint-Germain, 20 avril 1679.
source : Archives nationales: CAOM COL-B 9, ff. 31-32.

Provisions de lieutenant de roi au gouvernement de l'île de la Tortue et côte St-Domingue pour le sieur de Franquesnay, du 20 avril 1679.

LOUIS, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre.

À notre cher et bien-aimé le sieur de Franquesnay.

Étant nécessaire d'établir un lieutenant pour nous au gouvernement de l'île de la Tortue et côte de St-Domingue, lequel pourra résider actuellement en l'un des quartiers de ladite côte, tel qu'il lui sera ordonné par le sieur de Pouancey, gouverneur de ladite île et côte St-Domingue pour le soulager dans les fonctions du commandement d'icelle;

Nous avons estimé que nous nous ne pouvions faire un meilleur choix que de votre personne pour cet emploi.

À CES CAUSES, nous vous avons commis, ordonné et établi, et par ces présentes signées de notre main, commettons, ordonnons et établissons lieutenant pour nous au gouvernement de ladite île et côte St-Domingue pour pendant le temps de trois années à compter de ce jourd'hui en l'absence dudit sieur de Pouancey et, sous son autorité, en sa présence, commander tant aux habitants de ladite île qu'aux gens de guerre qui y sont et pourront être ci-après en garnison, leur ordonner ce qu'ils auront à faire pour notre Service, faire vivre lesdits habitants en union et concorde entre eux, contenir les gens de guerre en police et bon ordre suivant nos Règlements et Ordonnances militaires, maintenir le commerce et trafic desdites îles, et généralement faire par ledit sieur de Franquesnay tout ce qu'il verra être nécessaire pour le bien de notre Service, voulant qu'il jouisse de ladite charge de lieutenant pour nous au gouvernement dela dite île et côte St-Domingue aux honneurs, autorités, prérogatives accoutumés et aux appointements qui lui seront réglés par nos États.

Ci donnons en mandement au sieur comte de Blénac, gouverneur et lieutenant général pour nous en nos Isles et Terre Ferme de l'Amérique, et de le faire reconnaître et obéir par tous ceux, et ainsi qu'il appartiendra en l'absence dudit sieur de Pouancey, car tel est notre plaisir.

Donné à St-Germain en Laye, le 22e avril de l'an de grâce mil six cent soixante-dix-neuf, et de notre Règne, le 36e.

Le Diable Volant : Les Archives de la flibuste : années 1672-1679 : commission de lieutenant de roi à Saint-Domingue pour le sieur de Franquesnay, avril 1679

référence et URL : « Note et document 790420r : commission de lieutenant de roi à Saint-Domingue pour le sieur de Franquesnay, avril 1679. » In Les Archives de la flibuste. Québec: Le Diable Volant, 2006. [en ligne] http://www.geocities.com/trebutor/ADF2005/1672/16790420roi.html